Un tour d'horizon des différents sites et musées des villes et villages de la région PACA où je vis

Laissez-moi vos réactions à propos de ce blog

Ce blog représente beaucoup de travail et de passion. Un petit message d'encouragement de vous tous me fait toujours plaisir. Laissez-moi vos réactions en écrivant un commentaire en bas des articles.

A chaque fin d'article, vous trouvez un lien avec le nombre de commentaires, cliquez sur ce lien, ou : "Enregistrer un commentaire", ou "Saisissez votre commentaire".

N'oubliez pas de signer de votre prénom à la fin de votre message pour que je sache qui m'écrit.
Merci à tous mes lecteurs.

Astuces

Ce blog privilégie les photographies au détriment du texte.

Mais vous pouvez avoir accès à une riche documentation (Wikipedia) par simple clic sur chacun des articles, sur les "ICI".

Pour qu'une photo apparaisse en grand, il vous suffit de cliquer dessus.

Mes balades

Tarascon - Beaucaire

TARASCON
Petite ville universellement connue pour son Tartarin et sa Tarasque, l'effroyable bête légendaire, sorte de dragon à pattes d'ours qui hantait les marécages voisins il y a plus de mille ans. A voir, le château du roi René, la collégiale Sainte Marthe et la vieille ville avec son musée consacré aux tissus provençaux.
PLUS : ICI




Le château du roi René, posé sur un rocher baigné par le Rhône, a été voulu par Louis II de Provence à la fin du XIV° siècle et achevé au milieu du XV° pour le roi René. Cette forteresse imposante abrite un très bel édifice de style gothique et Renaissance.







La visite débute par la basse cour. dans les bâtiments des communs a été transportée l'apothicairerie (1742) de l'ancien hôpital : boiseries d'origine et riche collection de faiences.




 Planches d'herbier provenant du livre des simples médecines de Robinet Testard (enlumineur)


On accède au logis seigneurial par la cour d'honneur aux façades richement décorées et percées de fenêtres à meneaux.





Puis on accède aux appartements qui s'étendent sur deux étages face au Rhône. Magnifiques plafonds à caisson entre autres.






On accède rapidement aux terrasses d'où l'on découvre une très belle vue sur le village de Beaucaire situé de l'autre coté du Rhône et sur le village de Tarascon du coté opposé.

Château de Beaucaire 

Beaucaire



Tarascon




La vue plongeante sur la cour d'honneur est également impressionnante




Le château organise chaque année des expositions temporaires. Celle de cette année était intitulée "Rêves imaginaires, sur les pas d'Ulysse" et présentait divers oeuvres mettant en valeur le salles dénuées de tout mobilier.


L'errance de Jean Pierre Formica. Sculptures de sel (2011) représentant les compagnons d'Ulysse figés par le chant des sirènes.


Poissons de Méditerranée de Ben Attar (2012). Radiographies offrant la vision d'un autre monde, étrange et mystérieux, si souvent dessiné par les enlumineurs du Moyen-Age








Le temps de Jean Pierre Formica (2010 - 2013). Ensemble de céramiques et d'aquarelles révélant une Ithaque inabordable.

Nautilus Piccardus de Christian Gonzenbach (2013). Monstre marin s'étant introduit dans la chapelle haute pour rendre grâce au deus ex machina qui lui a donné la vie.

Mind map de Christian Rosenbach (2011). Représentation d'asticots voyageurs ayant dessiné un itinéraire labyrinthique digne des pérégrinations du Ulysse de James Joyce.





Ulysse vs Ulysse de Nicolas Rubinstein (2012). Les plafonds de l'ancienne chambre du roi René, prince écrivain, mécène et nomade, sont constellés de cerveaux volants et son cabinet d'écritures, envahis de cerveaux roulants. La mise en scène fondée sur la surprise et l'émotion évoque les décors animaliers des châteaux des ducs d'Anjou.





Ping Pong à quai de l'atelier municipal d'arts plastiques de Tarascon (2012/2013). Projet collectif réalisé à partir de cahiers-journaux.

Nous avons échoué de François-Xavier Courrèges (2001). Vidéo montrant un Ulysse des temps modernes échoué en exilé sur une terre inconnue. Porté par les eaux, il semble encore vivre. L'illusion et la fiction sont toutes deux au service de la force d'une image bercée par un son hypnotique.

Ils de Françoise Pétrovitch (2005). Trois têtes de cerfs en céramique illustrant les différents ages d'Ulysse, parti jeune, voyageur malgré lui, revenu vieillard et confronté à la jeunesse de son fils Télémaque. 

Lapin-témoin de Françoise Pétrovitch (2013). Le silence et l'absence sont le quotidien de cette sculpture, assise sur un banc de pierre. Son regard, vide, est dirigé vers l'intérieur de la salle. L'artiste illustre ici le récit  de l'attente de Télémaque et de Pénélope



Mise en scène réalisée par Delphine Gigoux-Martin

Les prétendants de Delphine  (2013). Ulysse, rentré à Ithaque, doit encore combattre pour reconquérir Pénélope. L'artiste y dévoile, par la métaphore des prétendants-appeaux en verre, le jeu de rôle 
guerrier des concurrents d'Ulysse. Elle déconstruit au moyen d'une composition de verre et d'acier le lien entre deux univers masculin versus féminin.

J'aime les nuages...les nuages qui passent...là-bas...les merveilleux nuages (Charles Baudelaire) de Delphine Gigoux-Martin (2012/2013). L'artiste met en scène dans le donjon des images de grèbes et de mouettes qui volent sur des ciels de pierre (projection vidéo). Ces oiseaux, compagnons des marins, virevoltent au milieu de nuages de barbelés. Ils constellent les murs pour former des dessins-graffiti-tatouages, insaisissables, constituées d'images fixes et mouvantes.

La visite se termine par la salle des galères où, pour une fois, les graffitis sont à l'honneur avec des dessins de galères exécutés par des prisonniers.

 



Retour dans la cour d'honneur avant de quitter ce bien joli château.




L'autre site majeur de Tarascon est la collégiale royale Sainte Marthe. On y pénètre par un portail de style roman (sur lequel les révolutionnaires de 1789 se sont un peu passé les nerfs)  pour découvrir un intérieur de style gothique avec une intéressante collection de tableaux religieux des XVII° et XVIII° sicèle (Carle Van Loo, Mignard).












A droite, pierre tombale de Guillaume Crespin, Capitaine du château de Tarascon sous le règne de Louis III puis du roi René


Dans la crypte, un mausolée du XVII° siècle abrite le sarcophage de Sainte Marthe du III° siècle, vide, les reliques de la sainte ayant été "égarées" au XII° siècle.


La crypte abrite aussi le tombeau de Jean de Cossa attribué au sculpteur Francisco Laurana et renfermant les restes de l'illustre Napolitain, Sénéchal de Provence et ami du roi René.





Quelques vues prises lors de ma découverte de la vieille ville



















BEAUCAIRE
Une des villes les plus attachantes du Gard (département de la région Languedoc-Roussillon) mais que je présente quand même dans ce blog, tant elles est associée à sa voisine Tarascon.
PLUS : ICI





Ici aussi, le château domine la ville et offre de beaux points de vue.











Tout comme Tarascon, Beaucaire a son monstre légendaire (consulter le lien wikipedia en début d'article pour plus d'infos).






Les plus beaux hôtels particuliers sont dans la rue de la République














Collégiale Notre Dame des Pommiers


Une gigantesque frise romane orne le mur sud de la collégiale





D'autres photos prises lors de ma visite du village








D'autres photos et commentaires viendront s'ajouter lors de mon prochain passage à Beaucaire

1 commentaire:

  1. très complet, comme d'habiutde, J'ai eu l'impression de refaire notre visite ! courage pour la suite

    RépondreSupprimer

Écrivez moi, réagissez via ce formulaire, cela me fera plaisir.
Pensez à signer votre message, que je sache qui m'écrit.
Merci.